Trier les actualités

Rapport d’activité 2016 du CNL
Ressources
Infos-presse
7 juin 2017

Rapport d’activité 2016 du CNL

Le rapport d’activité et le bilan des aides 2016 du CNL sont disposibles ci-contre en téléchargement et ci-dessous en lecture.

En ouverture du rapport d’acitvité, voici le mot de Vincent Monadé, président du CNL : 

Parce que nous croyons à la culture, parce que nous croyons au livre

Pour le Centre national du livre, les années qui viennent de s’écouler n’auront pas été un long fleuve tranquille. Depuis le plan de sauvegarde de la librairie, que j’ai mis en œuvre à mon arrivée, l’établissement a avancé, réformé, négocié, transformé.

Ainsi, l’ensemble des aides s’est ouvert aux éditeurs numériques et, dans de nombreuses régions, j’ai signé des conventions destinées à accompagner les libraires, notamment les plus fragiles. A l’issue d’une concertation d’ampleur, l’établissement a également réformé ses dispositifs d’aides, abandonnant ceux qui ne faisaient plus sens, en améliorant d’autres pour qu’ils soient mieux adaptés aux besoins des professionnels ou en créant de nouveaux pour accompagner l’évolution des métiers et du marché.

Soucieux de la baisse du lectorat, qui demeure la plus grave menace pour l’écosystème du livre, nous avons créé Partir en livre, cet objet littéraire non identifié, posé au milieu des grandes vacances et qui réinstalle depuis deux ans, avec succès, la place du livre parmi les loisirs préférés des Français.

J’ai proposé au conseil d’administration du CNL que les auteurs soient rémunérés pour leurs débats dans les manifestations littéraires que nous aidons. Cette mesure est en place et, en 2016, les manifestations soutenues ont ainsi reversé 2 millions d’euros de droits d’auteur aux écrivains. Ce n’est pas rien.

En 2017, le CNL augmentera ses financements pour les auteurs. Je l’ai voulu car nous ne pouvons plus accepter, sans rien faire, leur paupérisation constatée.

A l’avenir, de nombreux chantiers restent à ouvrir. La question du financement du CNL est, plus que jamais, posée. Si rien n’est fait pour lui permettre d’enrayer la chute de ses rentrées fiscales, c’est son existence même qui est menacée.

Pourtant, un CNL fort et financé, jouant son rôle d’appui et de soutien, est plus que jamais nécessaire, car le livre sera placé, dans les années à venir, devant des enjeux majeurs : rester vigilant face aux exceptions au droit d’auteur, répondre aux questions posées dans le nouvel environnement créé par la Loi numérique, défendre la Loi Lang, faire exister le livre - première industrie culturelle - au sein des débats démocratiques dont il est trop souvent absent…

2017 s’annonce donc une année de passion et de combats, une année d’action.

La culture est un remède à la barbarie. Si elle échoue, ce n’est pas parce qu’elle ne fonctionne pas, c’est parce que trop de gens encore en restent exclus, à la porte. Le CNL est là pour ouvrir la porte, donner à chacun la chance de devenir un lecteur et un citoyen à part entière. Avec le conseil d’administration, j’ai engagé le CNL pour faire de notre pays une nation de lecteurs.

Vincent Monadé
Président du CNL