Trier les actualités

Le droit à la formation des auteurs
Infos-presse
Juillet 2017

Le droit à la formation des auteurs

Depuis 2012, les artistes-auteurs cotisent au profit d’un fonds de formation professionnelle qui atteint tous les ans 8,5 millions d’euros. Cette somme correspond à 2 700 euros annuels par « ayant-droit » alloués à la formation. Cependant, ces aides souffrent d’un manque de visibilité et moins de 10% des auteurs professionnels français auraient profité de leurs droits à ce jour, et ce malgré la richesse et la diversité des formations proposées.

Les 9 Afdas en charge des attributions et la SGDL travaillent à informer les auteurs pour faire connaître ce dispositif. Un poste de responsable à la formation a été confié par la SGDL à François Nacfer et l’Afdas tente d’assouplir les conditions de recevabilité. Certains professionnels du monde du livre pointent du doigt des formations parfois mal adaptées et évoquent des auteurs qui ne voient pas l’intérêt de ces formations.

Par ailleurs, certaines agences régionales du livre, comme par exemple celles de PACA ou de Rhônes-Alpes-Auvergne, sont habilitées à la formation et peuvent former gratuitement des auteurs n’ayant pas le droit à l’Afdas.

Toutes ces formations peuvent être d’ordre juridique, technique, ou offrir aux auteurs les moyens de mettre en valeur leur travail. Les formations liées aux différentes techniques de communication ou encore à l’usage des réseaux sociaux sont les plus demandées.

A noter que les traducteurs littéraires ont leur propre circuit de formation grâce à l’École de traduction littéraire (ETL) fondée en 2012 par le Centre national du livre. L’École fonctionne depuis 2015 en collaboration avec l’Asfored, le centre de formation continue des professionnels de l’édition, et propose aux traducteurs des formations sur deux ans, à raison d’un samedi sur deux.

En savoir plus sur la formation professionnelle des auteurs