En ce moment - Site internet du Centre national du livre

Trier les actualités

Le CNL est attristé par le décès de Mathieu Bénézet
Infos-presse
du 15 au 22 Juillet 2013

Le CNL est attristé par le décès de Mathieu Bénézet

Le poète Mathieu Bénézet nous a quittés prématurément. Le CNL perd un ami, dont il avait souvent eu l’occasion, depuis 1968, d’accompagner la carrière littéraire par divers soutiens. Poète (mais aussi romancier, essayiste, homme de radio) exigeant mais sans contraintes Mathieu Bénézet laisse une œuvre immense. Pour ceux qui auraient pris quelque retard et voudraient y entrer, le meilleur moyen se nomme Mathieu Bénézet, Œuvre 1968-2010, que son principal éditeur, Flammarion, a récemment publié dans la collection Mille et une pages. Beaucoup plus qu’une anthologie, c’est le parcours d’une vie.

Œuvre 1968-2010 de Mathieu bénézet (Flammarion)

Présentation de l’éditeur

C’est une traversée de l’œuvre poétique de Mathieu Bénézet qui est ici proposée, depuis son premier recueil, préfacé par Aragon : L’Histoire de la peinture en trois volumes (1968) jusqu’à ses textes les plus récents. Ce parcours a bien sûr été conçu autour des ouvrages publiés au fil des années par Flammarion et dont plusieurs sont reproduits in-extenso (L’Imitation de Mathieu Bénézet, La Fin de l’homme, Ceci est mon corps, L’Océan jusqu’à toi, Médéa) ou représentés par de larges extraits (Le Travail d’amour, Détails, apostilles), à côté d’autres titres majeurs : Votre solitude, Homme au jouet d’enfant, L’Aphonie de Hegel... Cet ensemble regroupant les principales étapes de quatre décennies d’écriture en éclaire les inflexions successives, qu’une longue préface d’Yves di Manno et un florilège critique permettent de mieux situer.

Né à Perpignan en 1946, Mathieu Bénézet est l’un des écrivains les plus originaux de sa génération. Poète, romancier, essayiste, il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, dont treize ont été publiés chez Flammarion : depuis les Dits et récits du mortel (1977) jusqu’à Ne te confie qu’à moi (2008). Il a participé dans les années 1970 à l’aventure de la revue Digraphe avant de poursuivre plus en retrait une oeuvre à la fois inscrite dans la tradition et soucieuse de prolonger l’effort moderne.