En ce moment - Site internet du Centre national du livre

Trier les actualités

Semaine de la pop philosophie
Manifestation soutenue
Du 21 au 26 octobre à Marseille

Semaine de la pop philosophie

Marseille, PACA

Pour sa 5e édition, la Semaine de la pop philosophie essaime dans toute la ville de Marseille, du 21 au 26 octobre, et s’expatrie une semaine à Bruxelles.

La pop philosophie a "l’ambition d’allier culture populaire et contemporaine et réflexion philosophique". Les échanges, débats et joutes de cette édition 2013 s’attacheront à des sujets aussi variés et décomplexés que "Métaphysique de la clope", "Gaston Lagaffe philosophe", " Philo-clubbing  : Je pense donc je jouis". Samedi 26 octobre, la Nuit de la pop philosophie proposera un programme nocturne très ambitieux au TNM La Criée.

Parmi les nombreux intervenants : Eric Aeschimann, Pascal Chabot, Marianne Chaillan, Gilles Collard, Maurizio Ferraris, Françoise Gaillard, Laurent Habib, Martin Legros, Robert Maggiori, Mathieu Potte-Bonneville, Jacques Sojcher, Peter Szendy, Adèle Van Reeth, Gilles Vervisch, Frederic Worms...

Le site de la manifestation

Lancement de la Semaine de la pop philo

Lundi 21 octobre à 21h LUNDI 21 OCTOBRE À 21h au MuCEM
Musée des Civilisations de l’Europe et de la Méditerranée
1, esplanade du J4 – 13002 Marseille

SOMMES-NOUS DANS UN NOUVEAU « MOMENT » PHILOSOPHIQUE ?

En partenariat avec Le Nouvel Observateur

Avec la participation de :

Frédéric Worms (philosophe)
Françoise Gaillard (historienne des idées)
Francesco Masci (philosophe)
Eric Aeschimann (journaliste et écrivain)

Il est sans doute difficile, et quelque peu présomptueux, de le dire car c’est le plus souvent dans l’après coup que l’on prend la mesure de la force de rupture des pensées qui nous sont contemporaines. Malgré cette difficulté ce serait être aveugle que de ne pas voir que les mutations rapides de notre monde ont généré des problèmes nouveaux dans le champ du politique, de l’écologie, de l’éthique et de l’esthétique. On peut penser, par exemple, à la fragilisation des personnes et de la planète. Ces changements viennent aujourd’hui questionner le philosophe, l’obligeant à un engagement qui passe par une relance de la philosophie et par la reprise à nouveaux frais des grandes questions qui ont toujours été les siennes. Le concept de « moment philosophique » que l’on doit à Frédéric Worms, paraît le plus opératoire pour analyser ces reformulations car, tout en ne postulant aucune unité entre les réponses apportée par chaque philosophe, il permet de mettre en évidence le fond commun sur lequel elles s’enlèvent.

Laurent de Sutter