En ce moment - Site internet du Centre national du livre

Trier les actualités

Lire en short 2015 - Bilan chiffré
Ressources
Infos-presse
Lundi 19 octobre

Lire en short 2015 - Bilan chiffré

Du 17 au 31 juillet 2015, Lire en short a rassemblé plus de 300 000 enfants, adolescents et parents lors de 1 600 événements partout en France. Fleur Pellerin a salué la mobilisation dans toute la France des acteurs du livre et remercié l’ensemble des partenaires.

Pour la Ministre, le succès de cette opération qu’elle a souhaité créer « témoigne d’une conscience partagée de l’importance de la lecture dès l’enfance pour nourrir le futur adulte et citoyen, et éveiller les imaginaires. […] Cette initiative a permis de mettre les livres entre les mains de centaines de milliers d’enfants qui n’y ont pas toujours accès et qui ont pu découvrir ce plaisir en toute liberté. »

Organisé par le Centre national du livre, en partenariat avec le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis, Lire en short a rassemblé de nombreux partenaires publics, privés ou associatifs, autour du pari de « créer une nation de lecteurs ».

« Lire en short est fondé uniquement sur le plaisir de lire. Quand un livre rencontre un enfant, l’enfant reste un lecteur. […] Comme il y a un grand moment de la musique ou du cinéma, il faut un grand moment de la lecture. » Vincent Monadé, président du Centre national du livre.

Voici un bilan chiffré de la 1ère édition de Lire en short, en 4 points :

1) Une forte irrigation du territoire
Les régions qui ont concentré le plus d’événements sont les plus peuplées et celles qui ont accueilli des scènes nationales : Ile-de-France (219 événements, 16 %), Provence-Alpes-Côte-D’azur (177 événements, 13 %), Aquitaine (146 événements, 11 %), Rhône-Alpes (96 événements, 7 %).

2) Des lieux d’animation variés pour être plus proche des publics ciblés
La typologie des lieux rend compte des objectifs de Lire en short d’amener le livre vers les publics, qu’ils partent ou non en vacances, sur leurs lieux de villégiatures, de loisirs ou d’habitation, et hors des cadres habituellement dédiés à la lecture.
La grande majorité des événements se sont déroulés en extérieur (1085 animations).
Les lieux d’animation (bord de mer, opération de « plage urbaine estivale », bases de loisirs, campings…) ont été très variés et certains n’avaient jamais accueilli de manifestation sur le livre auparavant : 292 parcs, jardins et squares, 116 plages (des littoraux et des villes), 93 piscines, centres nautiques et lacs, 62 bases de loisirs, centres aérés et de vacances, 47 campings…
De nombreux événements se sont déroulés dans des lieux inédits : épicerie, salon de coiffure, plage, piscine, cinéma, kiosque à musique, restaurant... Cet essaimage dans des lieux insolites marque l’originalité de la manifestation et permet d’attirer un public nouveau ; c’est le livre qui va à la rencontre des populations et non l’inverse.

3) Des professionnels très divers mobilisés pour Lire en short
Parmi les 626 structures répertoriées : 133 associations, 33 collectivités, 195 bibliothèques et 155 médiathèques, 79 librairies, 4 campings et 27 « autres » (éditeurs, musées, sociétés privées, fondations, comités d’entreprises…). Les bibliothèques et les médiathèques représentent plus de 50 % des organisateurs.

4) Des animations gratuites innovantes et diversifiées
Tous les événements étaient gratuits, une très large majorité sans réservation ou limitation spécifique (146 animations étaient réservées à un public invité, notamment les ateliers réservés à des classes d’âges ciblées). Les lectures (495, soit 37 % des animations), les ateliers (278, soit 20 %) et les bibliothèques mobiles (222, soit 16 %) ont été fortement privilégiés.
Une « boîte à idées » à destination des professionnels a été proposée sur le site de Lire en short. Plus de trente fiches d’animations ont été rédigées par le Salon du livre et de la presse jeunesse de Seine-Saint-Denis. Ces fiches pédagogiques ont permis aux organisateurs de réaliser eux-mêmes, à peu de frais, des animations ludiques et originales. Cette « boîte à idées » est participative et a vocation à s’enrichir.

Cette première édition a rempli sa mission : apporter le livre aux publics qu’ils partent ou non en vacances, refaire du livre un support de plaisir et d’évasion, donner accès aux livres à des centaines de milliers d’enfants. Lire en short a suscité l’adhésion des professionnels et l’enthousiasme du public.

 

Lire en short en quelques chiffres
La fréquentation
300 000 personnes ont participé aux 1 600 événements partout en France / 150 auteurs et illustrateurs jeunesse

L’affichage
Plus de 6 000 points d’affichages Decaux, métros, bus, mairies, écrans d’information… uniquement pour les scènes nationales / 1 200 points d’affichage métro et RER à Paris

Les outils de communication
Plus de 12 000 affiches, dont 21 déclinaisons locales / 57 kms de guirlandes à fanions / 50 000 programmes imprimés / 235 000 cartes postales / 250 000 bracelets en tissu « Et toi, tu lis quoi ? » / 7 000 sacs en tissu Lire en short, en partenariat avec La Grande Récré / Plus de 8 000 cadeaux offerts par les partenaires

L’audience
Plus de 5 000 000 personnes touchées / 10 000 000 impressions des posts Facebook (Lire en short et partenaires) / 900 000 impressions des tweets (Lire en short et partenaires) / 250 000 destinataires des newsletters (Lire en short et partenaires) / Plus de 1 000 retombées presse (régionale et nationale) / 200 spots radio / 6 500 vues des vidéos sur la WebTV en 2 mois

Les lieux
670 communes / 270 plages, piscines et lacs / 200 parcs, jardins et squares / 1 salon de coiffure, 1 épicerie…

Les dotations lecture
30 000 livres offerts par les éditeurs partenaires aux enfants participant à des animations sur les 4 grandes scènes nationales / 6 700 chèques Lire® offerts par la Fondation SNCF à des enfants accueillis en centres de loisirs, et 670 offerts par Chèque Lire® aux enfants de centres d’animations reçus sur les scènes nationales

 

 

Pour plus d’informations, consulter le communiqué de presse