L’édition en sciences humaines et sociales, le rapport de Marianne Lévy-Rosenwald

Depuis longtemps, le Centre national du livre multiplie les initiatives en faveur du secteur de l’édition des sciences humaines et sociales, aussi bien en ce qui concerne la publication que la traduction. Sans doute faut-il toujours chercher de nouvelles pistes pour contribuer au développement de ce champ. C’est le sens de la mission qui a été confiée à Marianne Lévy-Rosenwald, médiatrice de l’édition publique.

Dix recommandations

1. Offrir aux éditeurs publics un cadre de réflexion en vue de les aider dans leur fonction éditoriale et de diffusion, tant pour l’édition papier que pour l’édition numérique. Cette offre de service passe par :
• La création de groupes de travail ad hoc ;
• La mobilisation des éditeurs publics volontaires.
2. Ouvrir les groupes de travail sur l’édition numérique aux éditeurs privés.
3. Apporter aux éditeurs publics une aide à l’exportation de leurs œuvres, sous forme de conseil et d’aides financières.
4. Inclure les éditeurs publics dans le dispositif d’aide à la traduction des revues mises en ligne en cohérence avec les initiatives de l’INSHS.
5. Élargir, au profit de l’ensemble de l’édition nationale, la réflexion sur l’édition numérique au champ de l’ingénierie éditoriale.
6. Examiner les demandes d’aides financières émanant des éditeurs publics de SHS dès lors que les éditeurs concernés ont fait un travail de fond, de forme et de diffusion qui permet aux ouvrages concernés d’accéder à un marché.
7. Ouvrir, à titre provisoire, une enveloppe financière complémentaire pour financer les aides à ces éditeurs publics.
8. Motiver les refus d’aide opposés aux éditeurs publics comme privés ou, à défaut, publier au sein du bilan des aides une typologie des motifs de refus opposés dans l’année.
9. Mettre en place un dispositif de suivi du volume des ventes des ouvrages aidés pour mesurer l’efficience des aides du CNL.
10. Évaluer, à l’issue d’une période de cinq ans, les effets du nouveau dispositif d’aide à l’édition publique.