Trier les actualités

Lettres du Monde - 16e édition 
L'usage du monde
Manifestation soutenue
du 13 au 24 novembre 2019

Lettres du Monde - 16e édition L'usage du monde

Bordeaux (Nouvelle-Aquitaine)

» Voilà quinze ans que Lettres du monde nous invite au voyage. Un voyage entre les langues où s’invitent des couleurs, des bruits et des odeurs d’ailleurs dont les auteurs deviennent, au fil des rencontres, lectures ou causeries, les ambassadeurs timides ou flamboyants, déconcertants ou curieusement proches. En quinze années, ce sont plus de 250 auteurs et une trentaine de traducteurs d’une cinquantaine de pays qui se sont succédés à Bordeaux et dans les villes de Nouvelle-Aquitaine. Ce sont des textes de tous les continents qui ont été mis à l’honneur à travers une multitude de langues chuchotées ou proclamées dans une bibliothèque de quartier ou dans l’amphi d’une université ou d’un lycée, entre les rayons d’une librairie …

Au fil des résidences ou des festivals qu’elle organise, c’est la diversité de cette littérature étrangère que Lettres du monde veut promouvoir. Celle qui s’épanouit au détour des pages d’un carnet de voyage, bien sûr, mais aussi celle qui, même dépourvue d’exotisme, nous emmène pourtant très loin en nous confrontant à des tragédies intimes ou politiques qui, pour n’être géographiquement pas si éloignées, sont aux antipodes de notre quotidien. Parce que l’écriture est pour nombre d’auteurs confrontés à la censure le seul moyen d’échapper à l’oppression voire d’exister, Lettres du monde a choisi de faire entendre cette littérature en invitant chaque année des auteurs qui, à l’instar de Pinar Selek, Kamel Daoud, Burhan Sönmez, Sara Rosenberg ou Rosa Montero… témoignent et combattent. Une littérature voyageuse, mais aussi et surtout batailleuse.

À travers ses trois évènements – Lettres du monde, In situ / Lire le monde, lire ma ville et les Rencontres du carnet de voyage, une écriture du monde – l’expérience Lettres du monde mêle confrontation à l’autre et reconnaissance de l’altérité. En nous faisant voyager entre les langues, elle nous fait « penser entre les langues », c’est-à-dire qu’elle combine le plaisir et la nécessité de la découverte.  »

Alexandre Peraud, Président

 

 

Plus d'informations : ici