Trier les actualités

Masterclasse avec Ian McEwan
Événement
14 janvier 2020

Masterclasse avec Ian McEwan

À la BnF

En lisant, en écrivant, une collection de masterclasses littéraires

Chaque mois, un grand nom de la littérature contemporaine est invité par la Bibliothèque nationale de France, le Centre national du livre et France Culture à parler de sa pratique de l’écriture. 

Animés par des producteurs et productrices de France Culture, les entretiens du cycle « En lisant, en écrivant » sont réalisés en public à la BnF, puis diffusés dans la grille d’été de France Culture et disponibles en podcast.

Genèse des œuvres, sources d’inspiration, aléas de la vie quotidienne d’un auteur ou d’une auteure, édition et réception des textes – autant de sujets que ces rencontres permettent d’aborder, au plus près de la création littéraire.

L’écrivain britannique Ian McEwan inaugure cette nouvelle série 2020 de masterclasses littéraires.

Pour en savoir plus

 

Masterclasse avec Ian McEwan
animée par Sylvain Bourmeau, producteur à France Culture.

Mardi 14 janvier 2020
18h30 – 20 h

Entrée libre sur réservation par courriel : visites@bnf.fr

 

BnF – François-Mitterrand – Grand auditorium
Quai François-Mauriac – Paris 13e
Entrée Est face à la rue Émile Durkheim

Accès

 

Photo : Ian McEwan © Francesca Mantovani / Gallimard

Ian McEwan commence à publier des nouvelles à la fin des années 1970, avant de s’aventurer avec Le Jardin de ciment (1978) dans le territoire du roman. Il s’attache depuis à arpenter le genre romanesque dans ses moindres recoins, change d’univers et de registre à chaque nouvelle publication, et passe avec virtuosité de la fresque historique (Expiation, 2001) au roman d’espionnage (Opération Sweet Tooth, 2012), du drame familial (L’Enfant volé, 1987) à la comédie satirique (Solaire, 2010). Au fil des métamorphoses de son œuvre, l’inscription de la fiction dans le réel demeure un point d’ancrage : la guerre en Irak, le réchauffement climatique, le Brexit ou encore l’évolution des nouvelles technologies – thème de son dernier livre, Une machine comme moi – font irruption dans la trajectoire de ses personnages pour bousculer ou faire basculer leurs vies.

Héritier du grand roman du XIXe siècle, de Balzac à Jane Austen, McEwan a pour ambition de réconcilier cet héritage avec les leçons du modernisme et du post-modernisme. Pour cela, il s’appuie à la fois sur la force et le charisme de ses personnages, sur des structures narratives complexes et sur une écriture visuelle qui explique sans doute le grand nombre d’adaptations cinématographiques que ses romans ont connu.